Le télétravail en période Covid, la recette idéale pour un télé burn-out ?

télétravail covid 19

Depuis un an, dans le monde entier, les gens travaillent massivement de chez eux afin de freiner les contaminations dues au coronavirus. Mais, ce qui de prime abord ressemblait à une évolution diminuant le stress dû aux embouteillages quotidiens subitement devenus un lointain souvenir, pourrait bien provoquer une nouvelle vague de burn-outs. Bien qu’il soit encore trop tôt pour avoir des données chiffrées fiables, de plus en plus de voix s’élèvent en disant que cette pandémie risque bien d’en relancer une autre. Celle du stress chronique et du burn-out.

Entre-temps, nous connaissons tous les origines les plus importantes du burn-out, parmi lesquelles le stress chronique joue un rôle déterminant. Mais que signifie cela en cette période de Covid-19 durant laquelle beaucoup d’entre nous travaillent toujours à la maison ? Votre temps passé dans les embouteillages matin et soir n’est peut-être plus à l’ordre du jour maintenant que votre bureau se trouve principalement dans votre living-room ; mais dans ce même living-room, d’autres facteurs de stress font vraisemblablement leur apparition. Si auparavant, les notions de temps de travail et de non-travail étaient claires car travail et loisirs se déroulaient à des endroits différents, le fait est que la séparation entre votre vie professionnelle et votre vie privée disparaît vite lorsque les deux se déroulent sous un même toit. 

En combinaison avec le fait de prendre soin des enfants et des tâches ménagères, l’énième conférence en ligne avec votre patron ou vos collègues devient vite une atteinte à votre vie privée. Vous n’avez pas de famille, dans ce cas vos contacts sociaux se réduisent rapidement à vos contacts professionnels et vous vous installez vite dans une routine ”travailler-dormir-travailler-dormir” et…ainsi de suite. De plus, vous pouvez vous estimer heureux d’avoir encore du travail. Car beaucoup de gens ont perdu leur job l’année passée, ont vu une mission après l’autre être annulée parce que les enregistrements étaient reportés ou des projets abandonnés. Cela provoque aussi du stress.

digital covid burn-out

Trop-plein digital

En plus de jongler entre temps et attention pendant le télétravail, il semble que les gens travaillent souvent plus longtemps de chez eux, qu’ils restent trop longtemps assis et font trop peu d’exercice. De surcroît, la plupart d’entre nous manquent de contacts sociaux, limités par les législations en vigueur forcées par le coronavirus. S’y ajoutent encore : le flux digital incessant d’information et les actualités déprimantes qui nous arrivent nuit et jour et ne peuvent pas remplacer ces contacts sociaux. Tout compte fait, il reste peu d’espace pour décompresser. La recette parfaite, semble-t-il pour le télé burn-out.

Travailler en ligne est devenu la norme, nous recevons encore plus d’incitants numériques qu’avant la pandémie. Entre-temps, nous nous pressons d’un Zoom meeting vers une autre concertation Teams, tandis qu’en passant nous gérons nos e-mails et nous devons réagir dans un des groupes WhatsApp supposés nous garder unis. Toutes ces possibilités technologiques constituent évidemment une solution et nous permettent de continuer à effectuer notre travail. En même temps, l’afflux des incitants provoque de l’inquiétude et vous éloigne de ce à quoi vous collaborez. C’est tout sauf sain. 

Précisément, en ces temps où nous n'avons souvent pas d'autre choix que d'être connectés toute la journée, beaucoup souffrent d'une vraie dépendance. Et ce, en sachant qu'une seule notification vous évite de vous concentrer pendant environ 20 minutes. Cela veut-il dire que les gens n'accèdent plus à leur véritable travail à cause de cela ? Pas du tout, car les recherches montrent que les gens, après avoir été distraits, se mettent à travailler encore plus dur pour rattraper le temps perdu.

télétravail covid 19

Télétravail pour débutants

A présent qu’il semble que le télétravail va continuer en partie à être la norme, il est essentiel de s’assurer de le maintenir de la façon la plus saine possible. Adapter de temps à autre légèrement votre manière de travailler peut parfois faire une grande différence. Et tout comme c’est le cas pour la prévention générale du burn-out, la solution réside aussi bien auprès des collaborateurs qu’auprès de leurs supérieurs.

Que pouvez-vous faire en tant que collaborateur pour éviter un télé burn-out ?

  • Posez des limites aussi bien pour votre employeur que pour les membres de votre foyer et concluez des accords clairs avec eux. Quand êtes-vous au travail et quand ne l’êtes-vous pas ? Quand êtes-vous disponible à la maison pour des questions mineures et quand vous n’êtes disponible que si la maison prend feu ? Quand votre employeur peut-il faire appel à vos services et quand n’êtes-vous pas du tout joignable ?
  • Mettez fin à votre isolement et maintenez des contacts en dehors de votre travail ou de votre famille. Même si cela implique de vous retrouver à nouveau dans une conférence Zoom afin de parler à un ou à une ami(e). Les contacts sociaux en digital sont toujours mieux que pas de contacts du tout.
  • Sortez un peu plus souvent et faites de l’exercice ! Ce n'est pas sans raison que la marche est devenue un sport national en 2020. Le risque d'infection par le virus en plein air est faible, l'exercice est bon pour votre corps et il vous allège l'esprit.
  • Optez pour un espace de travail fixe à la maison. De cette façon, non seulement les membres du foyer savent quand ils doivent vous laisser tranquille, mais vous-même vous savez précisément quand vous travaillez car vous associez le travail à cet espace. Télétravailler de votre chambre à coucher n’est en ce sens pas une bonne idée non plus. Dites-le vous-même : qui aime dormir dans son bureau ?
  • Établissez un planning de travail et intégrez-y des pauses. Même s'il n'est pas possible de discuter avec vos collègues près de la machine à café à la maison, étirez-vous les jambes de temps en temps et faites autre chose pour garder l’esprit clair. Votre travail se déroulera si aisément après !
  • Continuez à prendre soin de vous. L’envie de se laisser aller est parfois grande un jour sans videocall, mais passer des jours en pyjama ne vous rendra pas toujours plus heureux. Sautez plutôt dès le matin sous la douche afin de pouvoir commencer votre journée frais, au propre comme au figuré.
  • Mettez-vous offline pour un moment. Et si vous êtes quand même occupé : sortez prendre l’air !
  • Désactivez les notifications et consultez les mails et messages à des heures régulières que vous seul fixez. Vous évitez ainsi de vous sentir comme une une boule de flipper à la fin de la journée.
  • Remplacez le temps de déplacement perdu par du sport ou par une autre activité qui n’a rien à voir avec le travail et qui délimite très clairement le début ou la fin de votre journée de travail.

La prévention d'un (télé)burn-out n'est pas seulement du ressort des employés. En tant que client ou dirigeant, vous pouvez également contribuer à la santé mentale de vos employés. Il n’en va pas autrement lors d’une pandémie.

  • Faites suffisamment confiance à vos employés et n’allez pas les espionner à n’importe quel moment de la journée pour voir s’ils travaillent effectivement. Si votre gestion se base sur le résultat, la façon d’y arriver est moins importante. 
  • Assurez-vous de donner un feedback suffisant, également à distance. Un manque de feedback constitue un facteur de stress important pour les employés et maintenant que nous nous voyons moins physiquement les uns les autres, ce feedback est d’autant plus important.
  • Faites preuve d’empathie et faites de temps en temps un compliment, même si c’est via Zoom ou avec un sms. Durant une période exceptionnelle comme celle que nous vivons, les petits détails sont souvent oubliés. Ils peuvent cependant faire toute la différence.

Conseil de lecture: La psychologue Elke Van Hoof, spécialisée en traitement du stress et burn-out, a écrit un livre à propos du télétravail. ”Eerste Hulp bij Thuiswerken” (Premier Secours en cas de Télétravail) paru aux éditions Lannoo. Elle y explique comment aborder les inconvénients du télétravail et comment pouvoir bénéficier au maximum de ses avantages. Y compris dans un monde post-pandémie.

En savoir plus à propos du burn-out?


Cela pourrait vous intéresser