In the picture - D'opérateur 3D et Motion Designer à Chef de projet

Anton Merlin

Anton Merlin a suivi une formation en infographie à la HEAJ (Haute Ecole Albert Jacquard) à Namur, avec une spécialisation en image de synthèse 3D. Après une année en tant que freelance, Anton travaille depuis maintenant deux ans chez NTTRB, un studio actif dans l'animation et la visualisation 3D. Au sein de celui-ci, il a récemment évolué dans sa fonction en passant d'opérateur 3D et motion designer à chef de projet.

Vous avez commencé à travailler en tant qu'opérateur 3D et motion designer et vous voici déjà chef de projet. Quelles compétences avez-vous pu développer durant ces premières années chez NTTRB ?

Anton: "Etant donné que c'est mon premier job, il y a pas mal de compétences que j’ai dû développer. Cela s'est fait assez naturellement. Il s'agit surtout de compétences qui ne sont pas forcément liées au domaine de l'audiovisuel mais plutôt liées au monde de l’emploi comme la rigueur, par exemple.

"Du côté des compétences techniques, je me suis rendu compte que, en Belgique surtout, on se devait d'être assez polyvalent dans notre milieu. Même si ma spécialisation en 3D m’ a ouvert des portes, j’ai quand même dû me mettre à niveau sur les autres aspects de l'audiovisuel : le montage, l’habillage, le motion design en 2D, ... J’ai donc développé ces compétences assez rapidement, et c’était nécessaire !"

Comment rester à la pointe dans votre fonction ?

Anton: "Se tenir au courant, c’est quelque chose de naturel pour moi, et c’est vraiment une nécessité dans ce milieu-là. J’ai toujours mis en en application ce que je découvre sur internet. Je pense que c’est une de mes principales qualités : mettre en lien et savoir anticiper, ce qui est essentiel avec le monde qui bouge et les nouvelles technologies qui arrivent."

scan des compétences

De quelles compétences supplémentaires a-t-on besoin en tant que chef de projet ?

Anton: "Le travail est très différent au quotidien. Toutes les compétences que j’avais et que j’ai développé en tant que technicien me servent énormément. En effet, ça me permet, en tant que chef de projet, de bien chapeauter le déroulement des productions. Mes compétences de technicien me permettent d’avoir une vision réaliste de ce qu'il est possible de faire et en combien de temps. Ce sont des compétences que je possédais préalablement et qui me sont très utiles.

"Pour ce qui est des nouvelles compétences dans ma fonction de chef de projet, c’est surtout le côté relationnel. Je suis sans cesse en contact avec les clients et avec l’équipe en interne. Je me suis rendu compte que c’est un aspect fondamental parce qu’on fait des projets avec des énormes boîtes, qui ont beaucoup de pression, et les relations sont sensibles. L'aspect relationnel va impacter énormément toute la production. Le chef de projet va induire la relation qu’on va avoir avec la production, qui elle va établir des bases saines et la dynamique de la collaboration. Il faut instaurer une relation de coopération. Le relationnel est donc très important et se retrouve partout. Il a un impact sur la production et sur le produit fini."

En regardant vers l'avenir de votre carrière, sur quelles compétences devrez-vous miser ?

Anton: "En Belgique, les studios sont souvent petits, et on doit donc être assez polyvalent. Je trouve ça à la fois essentiel et agréable de pouvoir toucher à plusieurs domaines. D’ailleurs, je m’occupe encore un peu de la partie technique en back-up. Ça me tenait à cœur de ne pas être complètement coupé de cet aspect. Pour pouvoir conseiller le client en amont, il est primordial de savoir ce qu'il est possible de faire mais également de se tenir au courant de ce qui se fait dans les plus gros studios."

Qu'est-ce qui est le plus sous-estimé dans votre travail ?

Anton: "En tant que technicien, les manipulations ont parfois tendance à être sous-estimées. Les clients ne se rendent pas toujours compte du temps que peuvent prendre certaines modifications et cela fausse beaucoup de choses. Ça peut mener à des conflits. Les gens qui ne sont pas du milieu ont du mal à estimer le temps de certaines manipulations : ce qui paraît difficile peut être en fait assez simple grâce à la technologie, et ce qui peut paraître très simple, peut s’avérer très compliqué à modifier dans un projet déjà construit. Une petite modification peut parfois nous prendre beaucoup de temps."

Que trouvez-vous le plus intéressant en tant que gestionnaire de projet ?

Anton: "À quel point on a encore la possibilité d’être créatif même si on n’est plus derrière un ordinateur. Il y a un côté impactant à se trouver en amont des projets. On a la chance de pouvoir s’investir dedans et de réfléchir avec le client en amont de la production. J’ai été vite rassuré de retrouver le côté créatif, même s’il se trouve désormais à un autre niveau."

Anton Merlin

Les principales sources d'informations d'Anton

Chaine Youtube

  • Sam and Niko (The Corridor Crew)
  • Daniel Schiffer
  • ponysmasher
  • cinecom.net
  • eyedesyn
  • Greyscalegorilla
  • IanHubert

Site/blog

  • www.cineversity.com
  • www.motion-cafe.com

Salon

  • Websummit (conférences sur les technologies à Lisbonne)
  • ISE (Integrated Systems Europe)

Speeddate 2021 : à la recherche d'un job dans le secteur de l'animation et VFX?

Le speeddate du 27 mai, organisé par Amplo et mediarte, vous offre l'opportunité de rencontrer un large éventail de studios belges d'animation & VFX. Et surtout, ces studios sont tous activement à la recherche de talents.  

En savoir plus sur NTTRB

scan des compétences

Découvrez l'outil "scan de compétences" dans votre profil mediarte

Vous pourrez ainsi mieux comprendre quelles sont les compétences nécessaires pour exercer une fonction particulière et dans quelle mesure vous les maîtrisez.


Cela pourrait vous intéresser