Skip to main content

Burn-in

Contrairement au surmenage, le burn-out apparaît après une longue période de stress, un processus long de plusieurs années. La bonne nouvelle est que ce processus est réversible, mais la reprise est également un processus à entrevoir sur le long terme. Et d’autre part, il n’y a pas de recette unique pour faire face à un burn-out.

La revalidation après un burn-out est aussi appelée « burn-in », littéralement : brûler ou inculquer. Parce que pendant la revalidation, il est important d’alimenter de  nouvelles pensées et d’y associer de nouveaux comportements. Il n’y a que de cette manière que vous pourrez éviter les rechutes dans le futur.

Changer de comportement est évidemment plus facile à dire qu’à faire, et pour réussir à avoir un impact sur votre subconscient, il faut un peu de pratique. L’exercice consiste à inculquer de nouvelles pensées. Autrement dit : se conscientiser.

En reconnaissant quelles sont les causes possibles, en réfléchissant aux difficultés potentielles et aux comportements associés, vous allez acquérir de nouvelles compétences.

Ceci peut vous aider à expérimenter de nouvelles choses positives pour vous, et à laisser les mauvaises expériences derrière vous.  C’est en laissant survenir le burn-in que de nouvelles idées peuvent faire apparaître un réel changement. Il est également essentiel de vous préserver des moments de détente et d’entreprendre des activités qui vous plaisent. Même si vous pensez que vous n’avez pas encore la tête à ça. Il est également conseillé de noter les résultats. En partie par ce que les personnes qui ont fait un burn-out ont des troubles de mémoire et de concentration, mais surtout pour vous aider à constater rétrospectivement à quel point vous étiez loin. Cela vous aidera en outre à atteindre de meilleures perspectives.

En fin de compte, pour pouvoir appréhender les choses avec un nouveau regard, il est important de savoir ce qui vous motive et ce qui vous aide à traiter les problèmes que vous pourrez rencontrer dans l’avenir.

 

Source : traduction de l’article « Burn-in » de la campagne Werkbaar Werk de mediarte.be


Cela pourrait vous intéresser